Association pour la Restauration et la Sauvegarde du Patrimoine du Pays d'Aix

Billets dans la catégorie activités

4e Rencontre-dédicace avec des écrivains du Pays d’Aix

Les « écrivains du Patrimoine «  ont rencontré leur public au Grand Saint Jean.

Samedi 10 Juin, sous les frondaisons rafraichissantes des platanes du Domaine du Grand Saint Jean, le public a pu rencontrer les écrivains du patrimoine. C’est une initiative conjointe de l’ARPA (Association pour la Restauration et la Sauvegarde du Patrimoine du Pays d’Aix et du Fonds de Dotation d’Estienne de Saint Jean qui pour la seconde fois réunissaient les écrivains ayant publié des ouvrages sur le patrimoine du pays d’Aix.

Il serait difficile de les citer tous, mais les « classiques » étaient là : Daniel Chol, pour son « Parlez moi d’Aix », Jean-Pierre Cassely pour son « Aix insolite et secrète », Mohammed El Hamzaoui et Léo Purgette, pour leurs « Mascarons d’Aix » ,Henri Joannet , Jean-Claude Blanc (le monument Sec), JC Bouvier « Sextius Mirabeau », Guy Astic, « Histoire du cinéma à Aix », l’ARPA pour son « Parcours-Promenade » …Il y avait aussi des auteurs de romans ayant pour cadre la Pays d’Aix, comme Frédérique Banzet et Jean Darrig.

Une table ronde sur le compositeur aixois, Emmanuel de Fonscolombe(1810-1875) dont les œuvres ont été récemment retrouvées, a constitué un moment fort de la journée grâce à l’animation de Jacques Maleyran . Frédéric d’Agaÿ, Olivier Braux, Jean-Pierre d’Estienne d’Orves , Fabienne de Fonscolombe ont évoqué la vie et la musique de cet élève de la maîtrise de la Cathédrale Saint Sauveur.

Le public un peu clairsemé, mais motivé, a apprécié la rencontre.

Après une matinée bénéficiant de la fraîcheur des frondaisons des tilleuls du Grand Saint-Jean, admirateurs, descendants du compositeur et une dizaine d’Amis du Festival d’Art Lyrique avec le président Olivier Braux, se sont retrouvés, en plein après-midi dans la chaleur du quartier Mazarin,  devant l’hôtel du 23 de la rue du 4 septembre.

Fabienne de Fonscolombe, présidente de l’Association des Amis d’Emmanuel de Fonscolombe a dévoilé  la plaque offerte par son association et apposée sur la façade de la demeure où a vécu et où est décédé le condisciple de Félicien David.

Puis, dans l’élégant vestibule transformé pour l’occasion en salle de musique, l’historien Frédéric d’Agaÿ a évoqué la vie en ces lieux de son aïeul aixois. Le baryton Mario Hacquart, redécouvreur et déchiffreur des archives du compositeur, le violoncelliste Pierre Charles et la pianiste Maroussia Gentet (attendue en  août à La Roque d’Anthéron), tous trois venus spécialement de Paris, ont charmé l’auditoire par un récital proposant des compositions des deux élèves de Balthazar Michel. La dernière pièce choisie, La Fonscolombe, a permis de conclure en fanfare cette belle 4 ème Rencontre,  commencée le matin au Grand Saint-Jean, orchestrée  par l’ARPA et le Fonds de dotation d’Estienne de Saint-Jean.

La table ronde sur le compositeur Emmanuel de Fonscolombe.

 

 

Conférence sur le Grand Saint Jean

Le Mercredi 10 Décembre 2014 , conférence d’Olivier Naviglio, Architecte en chef des monuments historiques sur le domaine du Grand Saint Jean :

« De pierre et d’eau, de l’ombre à la lumière ».

Salle des Etats de Provence à l’Hôtel de Ville.

Cette conférence était organisée conjointement par l’ARPA et le fonds de dotation d’Estienne de Saint Jean.(www.fondsdestiennedesaintjean.org)Ces deux associations souhaitent faire connaître au public ce magnifique domaine et aider les propriétaires (la ville d’Aix en Provence) à faire vivre ce très bel ensemble du patrimoine du Pays d’Aix.

Olivier Naviglio a été chargé par la Direction des musées de la ville d’Aix en Provence d’une étude sur l’état du domaine du Grand Saint Jean, notamment de son système hydraulique et de ses bâtiments.
Des suggestions sur l’évolution possible des lieux lui ont été également demandées.Au cours de cette conférence il s’exprimait à titre personnel.

Le domaine s’étend sur 240 hectares et les jardins et le château occupent 65 hectares environ.Des vestiges archéologiques sont décelables mais la première occupation certaine des lieux est un prieuré bénédictin du XIème siècle. D’autres vestiges font penser à un château d’époque médiévale : tours, chapelle, glacière.

Le domaine prend un visage proche de l’actuel avec la première construction du château et de communs par Jean d’Estienne de Saint Jean en 1585. Le domaine passe à la famille Martigny au siècle suivant et est finalement racheté par Ludovic d’Estienne de Saint Jean en 1872. Légué en 1917 par Blanche d’Estienne de Saint Jean à la ville d’Aix en Provence il est définitivement propriété de celle-ci au début des années quatre vingt dix.

Le château a subi plusieurs réaménagements et a souffert du tremblement de terre de 1909 qui a fortement ébranlé les parements. La qualité de la construction est d’ailleurs discutable. De plus, les nombreux passages d’eaux dans le sol rendent celui-ci instable.

Autour du château, plusieurs corps de bâtiment : chapelle, ferme, glacière, grange, pigeonnier, bergerie.

GSJ 1

plan

Les jardins et cultures bénéficient d’un vaste système hydraulique où se mêlent les aspects fonctionnels , esthétiques et symboliques : les fontaines évoquent l’origine du monde( fontaine d’Adam) , l’eau du déluge (fontaine de Noé) et celle du baptême (Fontaine Saint Jean Baptiste).

Des alignements d’arbres majestueux mais parfois vieillissants, offrent de belles perspectives, ainsi que l’alignement des bassins sur un axe Est-Ouest.

Actuellement la question est de réutiliser ce lieu dans des conditions économiquement viables et respectueuses de la qualité patrimoniale de l’ensemble.

Le Festival d’Aix y a donné des représentations et pourra recommencer après consolidation de certains ouvrages, des capacités d’accueil peuvent être développées dans les bâtiments restaurés , souvent dans une état proche de celui d’origine.

Des réflexions sont menées par la Direction des Musées de la Ville, par la Communauté du Pays d’Aix et plusieurs associations. Cette conférence en fait partie.

Rejoignez-nous en vous abonnant à la newsletter

Pour nous contacter

5 rue Pierre et Marie Curie
13100 Aix en Provence
Tél : 04 42 96 91 50
Courriel : aix-arpa@orange.fr